The Animals – House of the Rising Sun (1964) (vidéoclip & paroles)

 

The Animals est un groupe rock britannique fondé en 1962 avec Eric Burdon comme chanteur. Le groupe va faire partie des premiers à promouvoir le rhythm and blues noir américain en Europe.

The House of the Rising Sun n’est pas une chanson originale du groupe. Un des plus vieux enregistrements (1928) de la chanson serait la version de Texas Alexander. C’est une chanson folk provenant des États-Unis qui a déjà eu pour titre « Rising Sun Blues » lorsqu’elle était chanté par Clarence Tom Ashley en 1932. Il serait difficile de retracer avec exactitude les débuts de la chanson et de savoir qui a été l’auteur au départ. La chanson a été reprise plusieurs fois avant que le groupe l’enregistre.

La chanson pourrait faire allusion à un bordel ou une maison de prostitution mais elle pourrait aussi représenter une prison pour femme dans La Nouvelle-Orléans.

Le titre se retrouverait sur le premier album du groupe « The Animals » sorti en 1964.

4.00

 

 

House of the Rising Sun (paroles en anglais) 

There is a house in New Orleans
They call the Rising Sun
And it’s been the ruin of many a poor boy
And God I know I’m one

My mother was a tailor
She sewed my new bluejeans
My father was a gamblin’ man
Down in New Orleans

Now the only thing a gambler needs
Is a suitcase and trunk
And the only time he’s satisfied
Is when he’s on, a drunk

Oh mother tell your children
Not to do what I have done
Spend your lives in sin and misery
In the House of the Rising Sun

Well, I got one foot on the platform
The other foot on the train
I’m goin’ back to New Orleans
To wear that ball and chain

Well, there is a house in New Orleans
They call the Rising Sun
And it’s been the ruin of many a poor boy
And God I know I’m one

 

 

La chanson a été reprise par beaucoup d’artistes : Bob Dylan, The Supremes, The Platters, The Everly Brothers, Jimi Hendrix, The Doors, Hank Williams, Jr., Tracy Chapman, Gregory Isaacs, Sinéad O’Connor, Jon Bon Jovi, Wyclef Jean, Tori Amos, Muse et j’en passe. 

 

En 1940, Libby Holman avait enregistré la chanson bien avant le groupe The Animals. 
v

4.00

 

 

Dans les années 40, Woody Gutrhie propose aussi une version de la chanson.

4.00

 

 

En 1960, Joan Baez propose aussi une version bien à elle de la chanson.

4.00

 

 

En 1962, Nina Simone propose une autre version de la chanson.

4.00

 

 

En 1964, Johnny Hallyday va proposer une version française de la chanson avec « Le pénitencier ».

4.00

 

 

En 1982, Dolly Parton propose à son tour sa propre version de la chanson.

4.00

 

 

En 2014, Ian Head propose un Drum Cover sur la version de la chanson du groupe heavy metal « Five Finger Death Punch ». 

4.00

 

 

En 2013, Asaf Avidan s’offre un orchestre et propose une version bien originale de la chanson.

4.00