Elvis Presley – Heartbreak Hotel (1956) (vidéoclip & paroles)

Elvis Presley (né Elvis Aaron Presley le 8 janvier 1935 et décédé le 16 août 1977 à 42 ans) est un chanteur et acteur américain. Il a mérité le titre « The King » à cause de l’immense succès qu’il a obtenu mondialement et de l’impact qu’il a eu dans l’univers musical.

Ce qui est étonnant, c’est de voir un simple interprète, qui n’a pas écrit et composé de chansons, réussir à ce point à marquer une génération et un style musical. 

En réalité, Elvis Presley va amener quelque chose de nouveau : du sex appeal et son talent pour danser. Il va être un véritable showman. Jamais on a vu un chanteur se mettre à danser avec autant de frénésie au son de la musique.

Elvis n’est pas celui qui a inventé le rock et encore moins le premier à le populariser. En réalité, il a été celui qui était le mieux placé pour représenter ce style et l’amener encore plus loin en entraînant avec lui toute la jeunesse adolescente.

Son succès va être tel qu’aucun autre artiste va réussir à l’égaler. Beaucoup de ses chansons vont se retrouver numéro 1 dans le Billboard. Il va faire partie des artistes les plus rentables dans toutes l’histoire de la musique. 

La chanson a été proposé à d’autres mais ils l’ont tous refusé. La chanson va être le premier succès d’Elvis Presley. C’est elle qui va faire démarrer sa carrière. Son déhanchement sur cette chanson va devenir célèbre. 

 

0.00

 

 

Heartbreak Hotel (paroles en anglais)

Well, since my baby left me
Well, I found a new place to dwell
Well, it’s down at the end of Lonely Street
At Heartbreak Hotel
Where I’ll be–where I get so lonely, baby
Well, I’m so lonely
I get so lonely, I could die

Although it’s always crowded
You still can find some room
For broken-hearted lovers
To cry there in the gloom
And be so, where they’ll be so lonely, baby
Well, they’re so lonely
They’ll be so lonely, they could die

Well, the bellhop’s tears keep flowin’
And the desk clerk’s dressed in black
Well, they’ve been so long on Lonely Street
Well, they’ll never, they’ll never get back
And they’ll be so, where they’ll be so lonely, baby
Well, they’re so lonely
They’ll be so lonely, they could die

Well now, if your baby leaves you
And you have a sad tale to tell
Just take a walk down Lonely Street
To Heartbreak Hotel
And you will be, you will be, you will be lonely, baby
You’ll be so lonely
You’ll be so lonely, you could die

(le texte suivant pas mentionné dans la vidéo mais présent dans la chanson originale)

Well, though it’s always crowded
You still can find some room
For broken-hearted lovers
To cry there in the gloom
And they’ll be so, they’ll be so lonely, baby
They’ll be so lonely
They’ll be so lonely, they could die

 

 

En 1974, Johnny Hallyday va offrir une version française de cette chanson. À l’époque, il était considéré comme la version française d’Elvis Presley. C’était l’objectif de départ. Au final, il va devenir un véritable monument de la chanson rock française. 

0.00